Le fait de posséder une véranda est particulièrement appréciable au quotidien. Cela constitue également un véritable point fort en cas de vente. Cet espace chaleureux permet effectivement de se sentir au contact de la nature été comme hiver en bénéficiant d’autant de confort que dans les autres pièces de la maison. En envisageant un projet de construction de véranda, on va donc pouvoir concilier plaisir et bien-être. En amont de l’implantation de la véranda, il est toutefois nécessaire d’engager des démarches administratives.

Où se renseigner pour un projet de construction de véranda ?

Pour réaliser une extension véranda, l’interlocuteur n°1 est la mairie. Il s’agit en effet d’aller consulter le plan local d’urbanisme de la commune pour connaître la réglementation en vigueur en matière de construction de véranda (distance par rapport aux voisins, style d’architecture autorisé, possibilités au niveau des matériaux, des formes et des coloris, etc.).

Quelle autorisation obtenir pour construire une véranda ?

La création d’une véranda est soumise à une réglementation bien précise. Selon la superficie prévue, l’autorisation nécessaire va correspondre à une déclaration préalable de travaux ou à un permis de construire. En l’absence de PLU, les particuliers peuvent engager la construction d’une véranda de moins de 20 m2 sur la base d’une simple déclaration de travaux. Si la commune en possède un, cette règle est valable jusqu’à 40 m2. Si la surface de l’extension dépasse cette superficie, alors un permis de construire véranda est obligatoire.

Bon à savoir : en cas de non-respect de la loi, les travaux peuvent être stoppés et la véranda détruite.

Quid des constructions en zone protégée ?

Dans les zones classées ou protégées, la réglementation peut imposer davantage de contraintes en matière de style architectural. En parallèle, il peut être imposé de faire intervenir les architectes des bâtiments de France.

Comment choisir sa véranda ?

D’une part, chaque modèle de véranda possède ses propres avantages. D’autre part, la question du style et du budget entrent en ligne de compte pour se positionner. L’établissement d’un comparatif des matériaux de véranda peut permettre d’affiner son choix et de décider pour quel type de véranda opter. Construire une véranda en bois, du fait de son aspect chaleureux et authentique, est le rêve de nombreuses familles. D’autres préfèrent la véranda en aluminium et les multiples avantages qu’elle présente en termes de performances. Le PVC et le fer forgé constituent les autres alternatives possibles.

Les options de la véranda

On peut choisir différents niveaux de finition pour sa véranda. Tandis que certains se contentent d’un bien standard, d’autres poussent la perfection plus loin en intégrant par exemple à leur agrandissement une climatisation de véranda, des stores sur les parois et le plafond, des volets roulants électriques ou non, une protection solaire interne au vitrage, une véranda avec pergola, un puits de lumière, une verrière, une option domotique, couleur ou encore un habillage de façade. Il est également envisageable de créer une véranda sur mesure.

Vous savez désormais en quoi consistent les démarches pour construire une véranda. Nous nous tenons à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet de construction de véranda !